Universités

Version imprimableEnvoyé par email

Le projet de représentation géographique des chercheurs du domaine du logement de la SCHL a permis de déterminer que plus du tiers des chercheurs reconnus dans ce domaine au Canada sont des universitaires, œuvrant au sein de carrefours (qu'ils ont très souvent eux-mêmes établis) de recherche sur le logement. Un grand nombre d'entre eux militent activement en faveur de la recherche spécialisée, d'approches novatrices et d'une plus grande collaboration entre les différents intervenants. L'Université York en constitue un exemple parfait, ayant établi un partenariat avec le Secrétariat des partenariats de lutte contre l'itinérance afin de lancer Le Rond-point de l'itinérance , un centre d'échange en ligne pour la recherche sur l'itinérance.

 « Le fait de siéger au Comité national de recherche sur le logement m'a donné un vaste éventail de perspectives sur les questions de logement. Cela a contribué à améliorer ma compréhension et mes connaissances des vastes incidences et de l'importance du logement pour d'autres secteurs sociaux et économiques et pour le milieu des politiques. En fait, cela a fait de moi un chercheur mieux informé et un meilleur professeur.»

Tom Carter
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en évolution et adaptation urbaine et professeur de géographie

© 2016 - National Housing Research Committee (NHRC)